Pourquoi devenir chauffeur de VTC ?

Pourquoi devenir chauffeur de VTC ?

Pourquoi devenir chauffeur de VTC ?

Mandy No Comment
Entreprise et Société

Qu’est-ce qu’un chauffeur de VTC ?

Un VTC est un véhicule de tourisme avec chauffeur. L’activité de chauffeur de VTC consiste à véhiculer ses clients selon leur désir en contrepartie d’une rétribution financière. Il s’agit d’une activité professionnelle indépendante régie par le code des impôts et soumise à déclarations fiscales, comme toute profession. Cette activité s’apparente à celle des chauffeurs de taxis, mais elle diverge sur plusieurs points, et la règlementation est également différente.

Pourquoi choisir ce métier ?

SI vous aimez conduire, si vous avez un sens de l’orientation à toute épreuve, si vous aimez les belles voitures, si vous avez un bon relationnel et si vous avez l’âme d’un entrepreneur, vous avez raison de choisir le métier pour devenir chauffeur  VTC. Il vous apportera l’épanouissement professionnel et pécuniaire que vous recherchez.

Les contraintes du chauffeur de VTC

Il faut avant tout obtenir la carte VTC auprès de la préfecture du département de votre domicile ; pour cela, vous devrez en faire la demande en justifiant du permis B valide de plus de trois ans, et en fournissant tous les documents attestant vos compétences (visite médicale, brevet de secourisme PSC1, conditions d’honorabilité, formation initiale portant sur la sécurité routière, la règlementation des transports, la relation client, le français et l’anglais.) La conservation de cette carte est soumise à la condition de suivre une formation tous les 5 ans auprès d’un organisme agrée – d’une durée de 7 heures – prévue pour actualiser et renforcer les connaissances réglementaires du stagiaire. Il est conseillé de créer une société qui mettra vos biens à l’abri en cas de soucis professionnels. Pour cela, vous devrez étudier attentivement les différents statuts présents dans la législation française (SAS, SASU, SARL, EURL) et déterminer celle qui correspond le mieux à votre situation. Il faut se plier ensuite aux formalités d’enregistrement classiques de votre entreprise au niveau juridique et fiscal, souscrire une assurance professionnelle obligatoire, s’inscrire au registre national des VTC, et apposer sur votre véhicule le macaron « Voiture de Tourisme avec Chauffeur ».

Les avantages du chauffeur de VTC

Comme pour toute profession indépendante, l’avantage le plus intéressant est la liberté de travail que cette activité confère, c’est-à-dire que les horaires sont libres et qu’il n’y a pas la pression d’un supérieur ou d’un patron. Contrairement aux chauffeurs de taxis, les prix ne sont pas réglementés pour les VTC, donc les revenus peuvent être supérieurs à leurs confrères et il n’existe pas de licence à acquérir pour exercer leur métier. Cette activité est soumise à un taux de TVA réduit de 10% ce qui leur permet tout de même de récupérer une partie de leurs frais courants tels que le carburant, les frais d’entretien du véhicule, les frais de représentation …